Chroniques

« La France est un pays musulman » : un Ambassadeur ne devrait pas dire ça…

L’Ambassadeur de France en Suède, Etienne de Gonneville, était invité, hier 27 octobre, sur la chaîne nationale suédoise SVT à s’exprimer sur les tensions entre la France et le monde arabe. Il a déclaré sans ambages à une question sur le risque d’un conflit entre la France et le monde musulman : « France is a muslim country », « La France est un pays musulman, l’Islam est la seconde religion en France, nous avons entre 4 et 8 millions de musulmans en France ». 

Je ne souhaite pas entrer dans des polémiques ad personam mais j’ai été foncièrement outré par ces paroles d’un Ambassadeur de France qui a pour mission de protéger ses ressortissants, de représenter son pays et de défendre ses intérêts. Or, penser défendre la France en déclarant qu’elle est un pays musulman, c’est oublier scandaleusement 1500 ans d’histoire où la France a défendu la civilisation européenne – seule ou avec des alliés – contre les invasions d’autres civilisations : au VIIIème siècle, au IXème siècle, au XIème siècle, au XIIIème siècle, au XVIème siècle et j’en passe. Déclarer « la France est un pays musulman » revient à effacer l’histoire pour créer et renforcer le mythe d’un roman international. C’est faire de l’Europe et de la France, la civilisation du Léthé, de l’amnésie, de l’oubli intégral et une civilisation Arlequin, la civilisation de la bigarrure imposée, de l’altération institutionnalisée par ceux qui sont sensés défendre les intérêts de notre pays !

En outre, ces tensions s’inscrivent dans un contexte tragique.

Le Président de la République Emmanuel Macron s’était rendu à Mulhouse en février 2020 pour dénoncer le « séparatisme islamiste » et promouvoir les valeurs éthérées de la République. Ce point de départ a donné lieu à un projet de loi resté fidèle à l’intervention de Mulhouse, ne mettant aucunement en cause la présence de l’Islam en France, renforçant même les barrières intellectuelles nous empêchant de voir la continuité de fait et de droit entre l’Islam et l’islamisme. Bien docilement, et conformément à la vulgate vivrensembliste (« la République en actes »…), le projet ramène l’islamisme à du « terrorisme ». Il s’agit en fait du bras armé d’un Projet, d’une conquête spirituelle, culturelle, territoriale plus large qui a ses « modérés », ses guerriers aux avant-postes, ses observateurs, ses commentateurs bienveillants, tout cela faisant un éco-système médiatique et politique extrêmement favorable pour le remplacement de la Chrétienté par l’Islam.

C’est de cela qu’il est question, qu’on s’en réjouisse ou qu’on le déplore. La décapitation de Samuel Paty le vendredi 16 octobre à 17h00 a été le geste de trop. Ce professeur a été l’objet d’une campagne d’intimidation de la part de parents et d’officines, tous acquis à la cause de la destruction de la France. Voulant enseigner la « liberté d’expression » – ce qui n’est pourtant pas décapant ! -, souhaitant montrer des caricatures de Charlie Hebdo, en prenant soin de laisser sortir les élèves que cela pourrait choquer – ce qui était déjà une concession faite à l’Islam ! – Samuel Paty a été, contre rémunération, dénoncé par des élèves, à Abdullah Anzorov qui l’a exécuté selon le modus operandi des soldats en guerre contre l’incroyant en Irak ou en Syrie. Cette décapitation acte la guerre entre la France et une nation concurrente la Oumma, animée d’un esprit conquérant à mille lieues des valeurs de la République qui ont été serinées pour faire paravent à la « menace terroriste ». 

Les musulmans conquérants et nous, ne parlons pas le même langage, ne vivons pas dans le même monde. Ceux qui parlent de guerre civile font erreur ou nous égarent, car ils croient que les musulmans qui nous attaquent sont des Français. Comme le dit si justement Renaud Camus, « Français » est peut-être, et c’est tragique, le mot le plus trompeur. Ils ne sont pas Français car ils veulent voir disparaître la France par la République, par l’Etat de droit puis par l’Islam. C’est le projet Tamkine, explicité par Alexandre del Valle dans le Projet, c’est l’écosystème islamiste dénoncé par le livre dirigé par Bernard Rougier, c’est toute cette littérature abondante et riche sur l’archipellisation, l’abandon de la France périphérique, la préférence de l’Autre au détriment des nôtres. 

Reccep Tayyip Erdogan, dont l’impérialisme néo-ottoman est aujourd’hui évident, utilisant depuis longtemps les migrants comme arme de déstabilisation d’une Europe déjà affaiblie, a fait des déclarations outrancières et scandaleuses sur l’état de santé mentale du Président de la République française et menace de boycott économique les produits français. Par cette montée des tensions, Erdogan a senti une heureuse résistance de la France à cet expansionnisme cynique. Le Président de la République néanmoins n’a pas saisi, je le crains, les enjeux civilisationnels de ces provocations en chaîne mais il est évident qu’une des prochaines questions de politique internationale sera le rapport de l’Occident à la Turquie qui comme le dit si justement Eric Zemmour nous ramène à notre identité de civilisation chrétienne.

Dans ce contexte, la déclaration de l’Ambassadeur de France en Suède était au mieux une complicité involontaire à cette destruction programmée de la France au pire une pure et simple provocation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s