Chroniques

20 mai : publication du site

Pourquoi publier le site aujourd’hui, jour de Pentecôte ?

C’est aujourd’hui jour de Pentecôte, un jour qui marque la manifestation de l’Esprit saint : « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. » (Acte des Apôtres, 2, 1-4). Cette épisode conclut le temps pascal et fonde la mission évangélique de l’Eglise : annoncer la nouvelle de la Résurrection du Christ.

La Pentecôte ce sont les langues de feu qui évoquent les langues du monde et l’évangélisation universelle. C’est aussi l’Église et la communauté des hommes qui s’organise autour du Christ ressuscité.

Je n’insisterai pas sur le sens spirituel de cet événement mais l’on sent en nous que le dimanche de la Pentecôte répond au vendredi et au dimanche de Pâques, deux autres temps forts de la civilisation chrétienne. Après la mort du Christ qui dit le tragique de la condition des hommes, et qui rappelle que nous traversons une vallée de larmes, la Résurrection annonce l’Espérance. La Pentecôte amorce la diffusion de l’Espérance dans le cœur des hommes dans le monde entier.

En ces temps de relativisme et de confusion universelle, je souhaite rattacher notre vie publique et ces moments fondateurs de notre civilisation.

Il manque en France une figure politique qui fasse le lien entre les vivants et les morts, entre la mort et l’espérance, entre nos origines et notre avenir, entre notre aspiration à l’ordre et à la liberté, entre la France et le monde. Cette figure, le monarque peut l’incarner et plus que jamais nous avons besoin de cela.

Je souhaite remettre  la question de la monarchie au cœur du débat public . C’est l’objectif de ce site.

Je crois vraiment que le régime républicain est prisonnier de plusieurs apories, fondamentalement indépassables qui ne permettent pas d’envisager le bien commun de la cité :

  • La séparation des pouvoirs qui divise artificiellement le corps politique et qui en empêche une incarnation visible et une puissance décisionnelle forte.
  • L’individualisme qui est au cœur du projet libéral et de l’atomisation de la communauté humaine que nous connaissons. Le souverain est aujourd’hui l’individu et plus rien ne fait unité, plus rien ne transcende cet individu qui est la triste mesure de toutes choses.
  • Les droits de l’homme qui font de l’homme une entité juridique dépouillée de ces attributs spirituels et biologiques. C’est l’avènement malheureux d’une humanité contractuelle où tout se choisit dans l’immense solitude de la liberté contemporaine : le nom, les parents, les enfants, le sexe même.
  • La libre circulation des biens, des personnes, des idées et des capitaux, tout cela étant mis dans un même sac dans une idéologie remplaciste comme le dit Renaud Camusoù tout se vaut et s’équivaut.

Arrêtons-nous un instant, réfléchissons, pensons une autre politique, faisons le saut intellectuel qui nous permettra de réaliser notre humanité, de nous éloigner de la chose et qui nous permettra d’abolir notre individualité pour faire émerger notre singularité.

C’est un projet politique, anthropologique qu’il faut penser. Pensons-le ensemble cher lecteur. Rejoignez-nous !

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s