Politique institutionnelle

Le retour de la monarchie, retour du politique

Le retour de la monarchie permettrait de facto un réenracinement de la France et du politique dans le christianisme et la tradition, et ce, de manière consubstantielle et assumée.

Une monarchie conduit à une conception plus complexe et complète du politique. Aujourd’hui le politique est confondu, du fait de la mythologie républicaine, avec l’élection et la démocratie. Or, le champ politique n’est pas réductible au seul processus électif. La monarchie est fondée sur une double conception politique. Dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle et parlementaire, le peuple élit ses représentants mais cette élection ne donne pas corps à l’ensemble du corps politique. Le monarque échappe au processus électif et c’est justement cette double nature du corps politique entraîne une resacralisation de la figure du chef de l’Etat.

La monarchie inscrit le politique dans un temps long et des institutions pyramidales.  Un roi non élu, un premier ministre nommé par le Roi, des ministres nommés par le premier ministre sous couvert du Roi, un parlement élu par le peuple et un conseil du Roi destiné à arbitrer et faire des propositions en cas de conflits institutionnels. Ces instances et leur interaction sont somme toute assez proches du fonctionnement de la Vème République et n’engendreraient pas des changements chaotiques. La monarchie ainsi conçue permettrait de revenir sur le quinquennat qui a lamentablement primo-ministérialisé le président de la République. Avec un monarque à vie, la permanence politique est assurée et les ajustements techniques voire idéologiques sont effectués par le changement de premier ministre, ce qui remet chacun à sa juste place.  Avec la mondialisation et l’Europe qui ont affaibli simultanément la souveraineté économique et politique de la France, le président n’a plus été qu’un super Premier ministre, un hypoprésident réalisant sur 5 ans les ajustements requis par la politique libérale européenne. La restauration d’une monarchie pose la souveraineté et le bien commun au cœur de l’action publique, donne à la France un roi qui est résolument un guide et un arbitre et un premier ministre qui « conduit [vraiment !] la politique de la Nation ».

L’intérêt d’un monarque héréditaire est que le jeune roi sait qu’il est programmé pour le pouvoir. Cela permettrait de revenir à une institution du Prince commencée dès son plus jeune âge et qui le préparerait progressivement à exercer la plus haute fonction de l’Etat. Le modèle méritocratique, même s’il fonctionnait bien, rencontre là ses limites. Les futurs chefs d’Etat passent leur vie à conquérir le pouvoir et s’usent dans ce mouvement. Lorsqu’ils accèdent au pouvoir, ils doivent, dès le lendemain, nommer un premier ministre, nommer les membres du gouvernement qui conduiront les politiques sectorielles de la Nation, se positionner sur l’échiquier international. Or, une telle mue prend du temps et doit, semble-t-il, être longtemps préparée dans la certitude d’un pouvoir à venir et non d’un pouvoir aussi hypothétique qu’improbable. La nécessité d’une pédagogie royale obligerait d’ailleurs l’ensemble de la Nation et des forces intellectuelles à se mobiliser ensemble pour préparer la meilleure institution du Prince sans esprit partisan puisque le Roi n’est d’aucun parti.

1 réflexion au sujet de “Le retour de la monarchie, retour du politique”

  1. Le christianisme n’a pas à être le fondement constitutionnel d’une constitution instituant une monarchie parlementaire qui doit être dans son siècle, laïque. Vous ne parviendrez pas à atteindre le but politique qui permet l’incarnation pacifiée de la nation en imposant une origine religieuse. Si roi des français il y aura, il ne peut y avoir sacre, renoncement au drapeau tricolore et à La Marseillaise, et encore moins à la devise qui orne nos édifices publiques.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s