Européennes 2019

Proposition 102 : ne rien leur lâcher !

Renaud Camus a annoncé aujourd’hui le retrait de la liste « La Ligne Claire ». Après être restés sans voix, du fait d’une déception proportionnelle à notre soutien, voici quelques réflexions à froid.

Cette décision, difficile à prendre, honore son auteur. Il paraît évident que le maintien de la liste dans la compétition électorale est désormais difficile à tenir. Les médias, à la solde du pouvoir remplaciste, vont se délecter des images qui ne manqueront pas de circuler dans les jours qui viennent. Naturellement, ignorant tout ou voulant tout cacher de l’opposition claire et résolue, philosophique et anthropologique au nazisme, ces mêmes médias chercheront à détruire les armes du  combat anti-remplacisme pour les couvrir d’une opprobre indigne. La cause pourrait être  desservie.

Renaud Camus a évoqué l’impossibilité de soumettre cette liste aux électeurs après ces révélations. Nous y avons vu non seulement de l’élégance mais un sens des responsabilités politiques peu communes et certainement pas partagées par les démocrates autoproclamés qui ne ratent pas une occasion de tromper le peuple et leurs propres électeurs.  Ce respect, cette virtus démocratique rend plus douloureuse la décision prise mais en montre la vérité.

Plus que jamais, à notre sens, le paysage politique est divisé en trois blocs :

Le bloc de l’extrême -centre (de LFI à LR sauf sa tête de liste et quelques autres). Ce sont les barbares grimés en humanistes, les tenants de la société liquide et du remplacisme le plus irresponsable et le plus abject. Ils veulent la disparition du peuple qui a fait la France. Ils veulent sa substitution par celui qui la défait et qui va construire un homme nouveau, désincarné, l’homme fantomatique, fictionnalisé et « artificialisé ». Ils ont leurs inspirateurs : Kant, La Mettrie, Taylor, Rawls. Ils ont leurs conspirateurs : Bilderberg, Soros, les instituts d’inspiration plus ou moins terranovienne qui n’attendent qu’une chose : la disparition de l’Occident et la submersion migratoire qui va engloutir notre merveilleuse culture dans l’indifférenciation généralisée. Eux veulent le Grand Remplacement. C’est leur objectif politique. Ils couvrent cette détestable ambition par la duplicité de leur verbe, par la tromperie d’un droit-de-l’hommiste pervers et destructeur.

Le bloc de la « droite » (La tête de liste LR, le RN). Ils sentent confusément que quelque chose ne va pas. Ils font de la politique en professionnels. Ainsi, ils ne nomment pas, ils tournent autour, s’approchent sans jamais mettre la main dans le cambouis, ils disqualifient même en « slogan d’intello » la tragédie qui se déploie inéluctablement sous nos yeux. Or, le tragos, c’est le peuple. Ils disent qu’ils défendent sa cause mais ils ne nomment pas ce qui le menace. Ainsi, comme l’a brillamment dit Renaud Camus, ils « sécurisent l’enfer » et n’affrontent pas la béance, le trou noir du Grand Remplacement. Ils refusent de voir que c’est la matrice de tout et qu’à défaut de l’affronter, ils sont condamnés à des mesures catégorielles, analytiques, éclatées et inefficaces sur la sécurité, l’économie, les affaires étrangères, l’éducation. Un cautère sur une jambe de bois…

Et puis il y a le bloc de l’anti-remplacisme, orphelin ce soir. Ce bloc n’est pas d’ « extrême-droite ». Il a résolument pour ennemis politiques, philosophiques, l’extrême-centre. Bien sûr, il est dommage que nous luttions dimanche à armes très inégales désormais. Mais nous avons vécu pendant quelques semaines intenses une fraternité d’armes politique et cela ne s’oublie pas. Continuons le combat en espérant vivement que dans les jours prochains nous retrouvions les troupes au complet.

Proposition 102 : ne rien leur lâcher !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s